Le général de Gaulle, le Québec et la coopération franco-québécoise

20,00 

49 en stock

Catégorie :

Informations complémentaires

Poids 350 g
Dimensions 0.7 × 15.5 × 24 cm
Description de l'éditeur

Le « Vive le Québec libre ! » lancé le 24 juillet 1967 par le général de Gaulle du haut du balcon de l’Hôtel de Ville de Montréal a retenti à travers le monde à la manière d’un coup de tonnerre. Ce point d’orgue de son voyage dans la Belle Province vient de loin. Il n’est ni l’effet d’un coup de chaud ni la confirmation que la vieillesse est un naufrage. Comme les archives de la Présidence de la République en apportent la démonstration, il est un acte mûri, le point d’aboutissement d’un processus engagé depuis 1960 après l’enclenchement de la « Révolution tranquille » au Québec et l’installation d’une Délégation générale du Québec à Paris, munie au surplus de toutes les prérogatives diplomatiques. C’est aussi le rappel fort d’un principe gaullien par excellence : le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
La politique québécoise de la France ne s’éteint pas avec le départ du général de Gaulle. Le fondateur de la Ve République a jeté les bases d’une coopération dynamique entre la France et le Québec. Par-delà les vicissitudes politiques des deux côtés de l’Atlantique, celle-ci s’est poursuivie et approfondie au fil des décennies. Elle s’est par ailleurs révélée un agent actif de la francophonie.
Les contributions réunies dans cet ouvrage éclairent ces diverses problématiques et soulignent la profondeur du lien entre la France et le Québec.

Auteurs

Ouvrage collectif sous la direction de Jean-Paul Bled, avec la participation d’Éric Anceau, Michel Anfrol, Patrice Bachand, Line Beauchamp, Louise Beaudoin, Éric Bédard, Guy Bouthiller, Oliver Dard, Jacques Godfrain, Catherine Lanneau, Maxime Laporte, Denis Monière, Gaël Nofri, Gilbert Pilleul, Philippe de Saint-Robert, Pierre-André Wiltzer.

Biographie de Jean-Paul Bled

Jean-Paul Bled est professeur émérite à l’Université de Paris-Sorbonne. Avec Jean-Pierre Deschodt, directeur du département d’Histoire de l’ICES, ils ont co-dirigé un premier ouvrage, Les Guerres balkaniques aux éditions PUPS en 2014 puis La crise de juillet 1914 et l’Europe, chez SPM en 2016 et De Tannenberg à Verdun. La Guerre totale, chez SPM en 2017, enfin La terre, l’or et le sang. L’année 1917, toujours chez SPM en 2018.

Nombre de pages

150 pages

Sommaire

• Jacques Godfrain p. 9
• De Gaulle se souvient de la dette de Louis XV – Gaël Nofri p. 11
• Le Canada vu par les Français autour de la création de la confédération canadienne (1867) – Éric Anceau p. 29
• De Gaulle avant juillet 1967 – Guy Bouthiller p. 41
• Le Québec dans la politique internationale du général de Gaulle – Jean-Paul Bled p. 51
• De Gaulle et le Canada en 1967 – Denis Monière p. 57
• La société saint-Jean-Baptiste et « Vive le Québec Libre ! » – Maxime Laporte p. 65
• Les réactions de la classe politique française face au discours de Montréal – Olivier Dard p.77
• La coopération universitaire et scientifique franco-québécoise – Patrice Bachand p. 85
• De Gaulle et le peuple québécois – Éric Bédard p. 95
• « Vive le Québec libre ! ». Les Belges francophones face au voyage
du général de Gaulle au Québec – Catherine Lanneau p. 103
• Regards croisés sur la coopération franco-québécoise par les
deux sections de la CFQLMC – Gilbert Pilleul p. 115
• France-Québec : la langue, un signe de souveraineté – Philippe de Saint-Robert p. 119
• Le voyage de Pierre Messmer au Québec (juillet 1997) – Michel Anfrol p. 129

TÉMOIGNAGES
• Le général de Gaulle, le Québec et la coopération franco-québécoise – Pierre-André Wiltzer p. 131
• Louise Beaudoin p. 141
• Discours de clôture de Mme Line Beauchamp : "Le général de Gaulle, le Québec et la coopération franco-québécoise" p. 143
• Liste des auteurs p. 151